aller vers ... CHINE

aller vers ... HONG-KONG

aller vers ... INDONESIE

aller vers ... LA REUNION

aller vers ... MALAISIE

aller vers ... MAYOTTE

aller vers ... NEW ZEALAND

aller vers ... SEYCHELLES

aller vers ... TAHITI

aller vers ... THAILANDE

aller vers ... VIETNAM

aller vers ... SINGAPOUR

aller vers ... NEW CALEDONIA

aller vers ... BIRMANIE

aller vers ... INDE

aller vers ... COREE DU SUD

 

 

 

* GÉNÉRALITÉS

* NOUMEA

photos

* KONE

photos

*POINDIMIE

photos

* HIENGHENE

photos

* LIFOU

photos

* 2008 - 2009

photos

* LE LAGON

photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Commentaires réalisés à partir du "journal de voyage" de matworld dont l'intégralité se trouve sur cette page)

GÉNÉRALITÉS

 La Nouvelle Calédonie est située à 1.500 km de la côte nord-est de l'Australie. Après trois heures de vol depuis Sydney, nous pouvons admirer le bleu turquoise du lagon qui entoure l'île. C'est l'un des plus vastes du monde : il s'étend sur 24.000 km2. Sa barrière de corail, s'allonge, avec des discontinuités, sur 1.600km.

C'est un petit bout de France, à 20.000 km de la métropole, un archipel couvrant 19.100 km2.

La plus grande île, la Grande Terre, s'allonge sur 400 km, mais elle est étroite, puisqu'elle n'est large que de 50 à 70 km au maximum. La partie centrale étant montagneuse, peu de routes transversales ont été construites. On en dénombre 4 aujourd'hui.

Cette ossature montagneuse explique aussi la forte opposition climatique entre les deux côtes : la côte Ouest est plus sèche et sous le vent, la côte Est, au vent, est plus chaude et plus humide. Il tombe, par exemple, 2 mètres de précipitations à Hienghène.

 

Au Nord de la Grande Terre, on trouve les îles Belep, au Sud-Est, à environ 80 km, se situe l'île des Pins dont la réputation d'île paradisiaque n'est plus à faire. Enfin, au Nord-Est, à une distance d'environ 100 km, se situent les îles Loyauté, au nombre de quatre : Ouvéa, Lifou, Tiga et Mare.

Ces îles Loyauté comptent 18 000 habitants.

La population totale de l'archipel calédonien a été estimée à 230.789 habitants au recensement de 2004 dont 146.000 regroupés dans le Grand Nouméa.

La densité moyenne est faible : 12,5 habitants au km2, plus faible qu'à Tahiti.

L'accroissement naturel y est 4 fois plus important que le solde migratoire. La natalité reste forte à 17,3% contre 13,1% en métropole. La mortalité est faible, car la population est jeune : 4,9% contre 8,7% en métropole.

Le renouvellement des générations était assuré, en 2004, avec 2,2 enfants par femmes

C'est James Cook qui baptisa, en 1774, cette terre la Nouvelle Calédonie (Nouvelle Ecosse) car la côte lui faisait penser à l'Ecosse où son père était né. Il est probable que le français La Pérouse ait reconnu la côte calédonienne, en 1788, avant de sombrer aux îles Salomon.

En 1827, Jules Dumont d'Urville découvrit les îles Loyauté.

haut de page Haut de page

 

NOUMEA photos

 La Nouvelle Calédonie fut déclarée colonie française le 23 septembre 1853 et la ville de Port de France fondée en 1854. Son nom deviendra Nouméa sous l'impulsion de Napoléon III, en 1866, pour qu'on ne le confonde pas avec Fort de France, établi en Martinique.

Après 1871 et la commune de Paris, la Nouvelle Calédonie reçoit sa consécration, comme terre de déportation.

Dès 1882, une liaison maritime régulière est assurée avec la métropole et une liaison aérienne, à partir de 1932.

En 1900, Nouméa comptait 7.000 habitants environ.

En 1940, la Nouvelle Calédonie, dont la population avoisine, alors, les 20.000 habitants, se rallie à la France libre et devient une importante base arrière américaine, en 1942. Un million de soldats alliés y transiteront et la piste de La Tontouta sera rallongée.

Après 1945, le terme de colonie est abandonné et des réformes foncières redistribuent les terres en 1946.

Le Caillou connaît alors le boom du Nickel. L'archipel se hissera au 3ème rang, pour la production mondiale.

Apres les événements de 1984-88, les Accords de Matignon sont signés, le 26 juin 1988. Ils donnent un statut transitoire de dix ans, à l'île.

Les Accords de Nouméa, du 5 mai 1998, prévoient un référendum entre 2014 et 2018.

haut de page Haut de page

 

KONE photos

En remontant de la Tontouta vers le nord, on passe de petits villages comme Boulouparis (1.700 hab), La Foa (2.500 hab) et Bourail qui compte 4.500 hab. Cette petite ville a été détruite en 1996, par le cyclone Betty bien que nous soyons sur la côte sous le vent. Nous nous arrêtons pour aller admirer la très belle plage de Poe, longue de 17 km et le bonhomme de Bourail, monolithe de quartz qui ne tient qu'à un fil.

La plaine se consacre à l'élevage bovin extensif, à l'australienne. On trouve aussi des élevages de cerfs. La montagne, elle, est souvent entaillée par des mines.

Puis, on atteint Pouembot (1.200 hab) et Koné (4.350 hab) dont l'ensemble est considérée comme la capitale de la province Nord.

Puis nous prenons la transversale Koné-Tiwaka, qui est la plus belle des 4 transversales. Sa construction a duré 10 ans.

haut de page Haut de page

 

POINDIMIE photos

 Comme je l'ai déjà expliqué, elle est plus chaude et plus humide. La bande côtière est étroite et porte des caféiers, des cocotiers, des manguiers et des bananiers. On trouve aussi des cultures d'ignames.

Vers Poindimié, on trouve surtout des caféiers et des bananiers. La ville qui compte 4.700 habitants a été fondée en 1945. C'est la plus importante de la côte est. La plage de Tiéti est très belle.

haut de page Haut de page

 

HIENGHENE photos

La côte proche de Hienghène est célèbre pour ses roches noires du Lindéralique. Du Belvédère, on peut admirer la Poule et le Sphinx.

La petite ville de Hienghène (2.400 hab) a été fondée en 1887.

En continuant vers le Nord, on se rapproche de la zone la plus élevée de la Nouvelle Calédonie, avec le mont Panier qui culmine à 1629m.

Après avoir pris le dernier bac en activité et traversé l'Ouaieme, on peut admirer des cascades comme celle de Tao.

haut de page Haut de page

 

LIFOU photos

Drehu est le nom dans la langue locale.

Lifou est la plus grande des 4 îles. Sa superficie est de 1.150km2. Elle est plus grande que Tahiti ou la Martinique. Sa population est estimée à 10.736 hab.

On dirait un canard qui a la gueule ouverte sur la baie de Santal, longue de 50 km.

L'ancien lagon intérieur a été surélevé naturellement et constitue maintenant une vaste plaine qui porte une forêt tropicale assez dense, mais aussi des cultures vivrières. Sur la côte, la pêche pour la consommation courante est aussi pratiquée.

De nouvelles activités sont apparues : la vanille, le santal et le tourisme.

L'altitude maximum est de 104 mètres, prés du cap de la Flotte, au sud.

WE (1.000hab), situé à 15 km de l'aéroport, sur la très belle baie de Chateaubriand est la capitale administrative.

90% des habitants de Lifou sont protestants. Ils ont une passion sportive, le cricket, que même les femmes pratiquent dans leurs longues robes amples dites Mission…

Pour atteindre Lifou, on prend l'avion à l'aéroport de Magenta, à Nouméa. Le trajet dure entre 40 et 50 minutes.

1) le Nord de l'île.

Dans le village de Nathalo se situe la plus grande case ronde de Nouvelle Calédonie. Son diamètre est de 12 mètres. C'est la case de la chefferie de Wetr. L'église, aux clochers carrés, date de 1881. C'est le seul village catholique de l'île.

A l'extrême Nord, vers Jokin, des falaises d'une quarantaine de mètres dominent la mer limpide où apparaissent des patates de corail. En août et septembre, on peut y voir des baleines à bosses.

2) au bout de la côte Ouest

Vers Jinek, on allumait des feux pour dépecer les baleines de 1860 à 1870.

Prés d'Easo, on peut monter admirer la petite chapelle de notre Dame de Lourdes qui domine la baie de santal. C'est le lieu où les missionnaires catholiques ont débarqué. La chapelle a été construite en 1898.

3) au Sud Est

La plage de sable blanc de Luengoni est considéré comme la plus belle de l'île.

haut de page Haut de page

 

2008 - 2009 photos

Pendant notre séjour en Nouvelle Calédonie, nous changeons d'année dans une débauche de feux d'artifices qui rappellent que cet endroit est, de par sa longitude, l'un des premiers à fêter le Nouvel An.

haut de page Haut de page

 

LE LAGON photos

Le lagon est immense et parsemé de très nombreux ilôts de tailles diverses. Ils attirent les touristes mais aussi les pique-niqueurs du week-end. Le sable blanc est atttirant comme les masses de corail de couleurs diverses mais attention aux coups de soleil et aux serpents d'eau.

haut de page Haut de page


 

accueil Kourou Page d'accueil Kourou

accueil Perth Page d'accueil Perth

accueil Porec Page d'accueil Porec

accueil du site Page d'accueil du site

Retour au chapitre Vers "Découvrir"

haut de page Haut de page

Répertoire Photos Répertoire photos

 


Votre avis m'intéresse !

zkojnet@zkojmat.net