OVERSEAS

 

 HAWAI

 

aller vers ... CANADA

aller vers ... CHILI

aller vers ... USA

aller vers ... MEXIQUE

  

aller vers ... ILLINOIS

aller vers ... MICHIGAN

aller vers ... NEW-YORK

aller vers ... WASHINGTON DC

aller vers ... MISSOURI

 

 

 

* GÉNÉRALITÉS

* OAHU

- PEARL HARBOUR

Photos

- WAIKIKI

Photos

- DIVERS

Photos

 

* GRANDE TERRE

- HOTEL HILTON

Photos

- TOUR DE L'ÎLE

Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GÉNÉRALITÉS

 L'État d'Hawaï est le plus récent puisqu'il est représenté, sur le drapeau US, par la cinquantième étoile. Même si la présence américaine est antérieure, son statut d'État ne date que de 1959.

Hawaï est un archipel aux îles diversement peuplées. C'est sur celle de Oahu (où se trouve la capitale d'état Honolulu) que la densité est la plus élevée. En 2000, on estimait la population totale de l'archipel a un peu plus de 1,2 millions d'habitants dont la majeure partie est d'origine polynésienne.

haut de page Haut de page

 

OAHU

 L'île d'Oahu est la plus connue: c'est là qu'atterrissent la plupart des vols internationaux ou en provenance du Mainland. C'est aussi sur cette île que se trouve la ville d'Honolulu ainsi que les deux lieux connus du Monde entier: la plage de Waikiki et la base navale de Pearl Harbor.

haut de page Haut de page

 

PEARL HARBOR Photos

  La base de Pearl Harbor est tristement célèbre depuis l'attaque japonaise du 07 Décembre 1941 qui provoqua l'entrée des USA dans la Seconde Guerre Mondiale. Cet événement a été tellement décrit, tant par des livres que des films qu'il est inutile d'y revenir.

Il est bon de rappeler que la base est formée d'une partie terrestre (où se trouve actuellement, la partie musée du Mémorial et de l'île Ford où étaient amarrés les principaux navires. Parmi eux, se trouvait le cuirassé Arizona qui coula dans des conditions si dramatiques pour son équipage qu'on renonça à le renflouer. C'est donc sur son épave qu'a été construite la partie du Mémorial destinée à rendre hommage aux victimes de cette "infamie".

Des navettes de la Navy, permettent de s'y rendre, par groupes.

A noter que le Cuirassé Missouri, symbole de la capitulation Japonaise est, à demeure, juste à côté.

 haut de page Haut de page

 

WAIKIKI Photos

  La plage de WAIKIKI serait l'un des berceaux du surf (inventé par les Polynésiens qui utilisaient alors de lourdes planches en bois).

Aujourd'hui encore, du matin au soir, on y voit des rangées de surfeurs qui attendent la vague. Ce sont certainement ceux qui disposent, parfois, d'un maximum d'espace car la plage elle-même est plutôt étroite... il arrive même, à marée haute ou par vent du large, que les vagues atteignent le pied des immenses hôtels en forme de tours qui la bordent sur une profondeur de trois rangées...

haut de page Haut de page

 

DIVERS Photos

 La ville d'Honolulu, ce n'est pas que Waikiki, mais aussi quelques rares bâtiments anciens, des magasins et un marché pour touristes. Un musée et un cimetière (qui serait le plus grand du Pacifique) rappellent toutefois qu'Honolulu fut aussi, pendant des années, une ville étape vers des "croisières" dont on ne revenait pas toujours pour danser sur la plage.

haut de page Haut de page

 

HAWAI (GRANDE TERRE)

 Cette île, est la plus vaste, comme son nom l'indique, mais est relativement peu peuplée. C'est sur cette île, qu'ont débarqué les premiers Polynésiens, mais, l'activité volcanique et le fait qu'une grande partie de l'île soit recouverte d'une couche noirâtre de lave refroidie, les ont amènés à continuer leur voyage vers le Nord.

Petite anecdote: Au niveau de la mer. on peut trouver du corail mort (donc blanc).Aussi, le long de la route côtière, on ne manque pas de lecture: les pierres blanches servent à écrire des noms, de courts textes, bref des sortes de graffitis qui se détachent sur le fond de lave noire.

haut de page Haut de page

 

HOTEL HILTON Photos

 Pour que les voyageurs ne soient pas trop dépaysés, il paraît que les concepteurs de la chaîne voulait que l'on retrouve une brosse à dents au même endroit qu'on avait laissé celle de la veille, à l'autre bout du Monde.

C'est vrai que les chambres ont un agencement classique mais pour le reste, ce serait plutôt une copie de Dysneyland. La réception est classique, tellement qu'elle se trouve dans un bâtiment ouvert et donc non climatisé. On y accède directement pour les VIP mais les manants n'ont droit qu'à l'entrée de services, au sous sol: il n'y a plus qu'à grimper (escaliers mécaniques ou ascenseurs), au rez de chaussée. Comme dans un aéroport, on vous a quand même délesté de vos "bagages soutes" que vous retrouverez dans votre chambre.

Chambre qui se trouve dans un des trois morceaux résidentiels de l'hôtel. La clé récupérée, en suivant la direction indiquée, on traverse le vaste hall pour arriver à une mini-gare. On aperçoit, de l'autre coté, à une cinquantaine de mètres ceux qui attendent le train qui va dans l'autre sens. Leur éloignement s'explique par le fait qu'il y a entre les deux rails, une rivière artificielle sur laquelle circulent des petits bateaux (reliés à un câble situé au fond de l'eau.)

Si on est pressé de voir la chambre, le monorail est le moyen le plus rapide. On longe ce qui ressemble à un musée d'art chinois, on aperçoit des bouts de jungle et on arrive à des sortes de HLM circulaires. La vue de la chambre est originale; on a, à la fois, la possibilité de voir les monorails sortir du tunnel avant de stopper au terminus et l'embarcadère des bateaux qui, pour faire demi-tour, longent de petites îles sur lesquelles sont de services quelques animaux domestiques qui posent à cote de statues asiatiques.

Un petit tour en bateau jusqu'à l'autre terminus est agréable en fin de journée. Le "capitaine'' commente les lieux tout en tournant un gouvernail avec le sérieux d'un enfant dans un manège (le gouvernail n'est relié à rien puisque c'est le câble sous-marin qui dirige le bateau...).

On passe sous des ponts, on aperçoit des restaurants, des magasins, des statues et même des torrents qui évacuent le trop-plein de notre circuit...

Le retour à pieds vaut aussi la peine: village de jungle, pont de cordes, bassin d'élevage de dauphins et bien sûr piscine car dès qu'on regarde vers la mer, on retrouve les blocs de laves au milieu duquel cet oasis entièrement artificiel a été construit à grand renfort de millions d'US dollars venus, pour la plupart d'Asie... comme le rappelle la statue de Bouddha située à côté du golf.

haut de page Haut de page

 

TOUR DE L'ÎLE Photos

 Sortir de l'Oasis n'est pas si simple surtout si on attend, comme dans la plupart des hôtels du Monde, dans le Lobby qu'on vienne vous chercher. Notre Tour étant en bus et non en limousine, nous avions oublié notre condition de manants qui ne sauraient quitter ce paradis (où ils sont tolérés) que par le sous-sol.

Le retour à la réalité est brutal car, du moment ou nous franchissons les limites de l'hôtel, c'en est fini de la végétation luxuriante: il faudra faire pas mal de kilomètres pour revoir un brin d'herbe.

Dans un endroit, une cascade: son avantage, c'est une vraie, heureusement car il y en avait une aussi grosse (tout du moins en apparence) à l'hôtel.

Tiens des fleurs: bah, oui puisque c'est une ferme où on cultive les orchidées et autres plantes tropicales... Peut-être est-ce une pépinière pour l'hôtel car, là-bas, il y en a plus et elle sont plus grosses... bof

L'après-midi: visite du site volcanique. Au moins les cratères ne manquent pas et il fait moins froid qu'à La Réunion. La visite se termine sur une blague à l'Anglo-saxonne: par un caprice de la nature aidée par l'érosion, il existe une sorte de tunnel naturel qui traverse la couche volcanique avant de rejoindre la mer. Bien sûr, tous les touristes se précipitent sauf le guide et nous qui nous promenons tranquillement au milieu des fougères géantes.

Comme il insiste en nous montrant l'escalier qui conduit au tunnel, nous lui expliquons que si le tunnel débouche au niveau de la mer alors que nous sommes à environ 500 m d'altitude pratiquement juste au dessus...

Quelques dizaines de minutes plus tard la mine écarlate des premiers à rentrer, explique pourquoi le guide est resté avec nous, quand à l'état des derniers, souvent un peu moins jeunes... Au moins, à Ayers Rocks, on commence par monter et après on descend. D'ailleurs, les Australiens, ont fixé, au début de l'escalade des plaques commémoratives, en hommage aux touristes morts de crises cardiaques vers ou au sommet. Là, c'est comme au Grand Canyon: la descente est aisée et donne envie de foncer, quant au retour...

Bref, la fin de l'excursion se déroule dans un bus calme et silencieux. Peut-être pour redonner un peu de tonus, une dernière halte est prévue chez des planteurs de café qui nous offrent une séance de dégustation de leurs différents crus.

haut de page Haut de page


 

accueil Kourou Page d'accueil Kourou

accueil Perth Page d'accueil Perth

accueil Porec Page d'accueil Porec

accueil du site Page d'accueil du site

Retour au chapitre Page d'accueil USA

haut de page Haut de page

Répertoire Photos Répertoire photos

 


Votre avis m'intéresse !

zkojnet@zkojmat.net