aller vers ... CANADA

aller vers ... CHILI

aller vers ... USA

aller vers ... MEXIQUE

 
 

 

 

* GENERALITES

 

 Région visitée

 

* MEXICO

* ACAPULCO

* MONTE ALBAN

Photos

* OAXACA

Photos

* VILLAHERMOSA

* PALENQUE

Photos

* UXMAL

Photos

* KABA

Photos

* MERIDA

Photo

* CHICH'EN ITZA

Photos

* CANCUN

Photo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emblème

du

Yucatan

 GENERALITES

 Le Mexique est une ancienne colonie espagnole qui est indépendante depuis 1810. Il connut un 19° siècle assez troublé marqué par les rivalités territoriales qui l'opposèrent à son jeune voisin: les USA et à une tentative française de prise en main du pays, plutôt maladroite, menée par Napoléon III.

La mémoire collective en a gardé quelques clichés: Fort Alamo pour les Américains, Camerone pour les Français et tous les Légionnaires, Pancho Villa pour les Mexicains.

Aujourd'hui, tout cela appartient au passé et une sorte de marché commun (l'ALENA) unit le Mexique aux USA et au Canada.

Une autre part, bien plus importante, du passé mexicain a été l'existence sur son sol de deux des trois grandes civilisations amériendiennes qui avaient dépassé le nomadisme et atteint vers le 16° siècle, un type de vie comparable à celui de l'Ancien Empire Egyptien.

Les Aztèques avaient développé leur agriculture basée sur le haricot dans le centre du Mexique, les Mayas la leur basée sur le maïs dans la péninsule du Yucatan. Tous deux avaient construit des villes dont les batiments les plus importants étaient en pierre et pratiquaient le commerce même s'ils n'avaient pas encore découvert l'écriture.

C'est dans la région située entre Mexico et la fontière qui sépare le Mexique du Belize et du Guatémala que l'on trouve le plus de traces de ce passé.

Pour y accéder, on peux utiliser la route (mais il y a plus de trois mille kilomètres de San Diego à Cancun), le rail ou l'avion qui est le moyen le plus pratique dans ce pays grand comme plus de trois fois la France ( près de deux millions de km²).

La population est également importante avec près de 102 millions d'habitants dont un peu moins d'un tiers est d'origine amérindienne. Cette proportion varie cependant avec les provinces de ce pays fédéral. Elle est plus importante dans les régions où se trouvent les sites.

haut de page Haut de page

 

MEXICO 

 La ville de Mexico est en passe de devenir une des plus peuplées du Monde et on y trouve peu de traces du passé aztèque à l'état brut. Quelques ruines ont été mise en valeur sur le Zocalo à côté de la cathédrale construite par les Espagnols avec les pierres des temples aztèques.

Cette destruction, regrettable au niveau historique l'est moins au niveau sanitaire et humanitaire car les Aztèques avaient la mauvaise habitude d'y pratiquer, à grande échelle, des sacrifices humains où le sang des centaines (voire des milliers) de victimes créait sur le flanc principal de la pyramide un torrent. C'est d'ailleurs parce qu'ils manquaient de volontaires pour ce genre de spectacle que les Aztèques devaient, sans cesse agrandir leur empire pour renouveler leurs "acteurs".

Si donc, on ne trouve pratiquement rien à l'état brut, il existe, à Mexico, un musée archéologique assez extraordinaire par la quantité comme par la qualité de ce qu'il contient. Des maquettes y rappellent, entre autres, que l'ancienne Mexico (Tenochtitlan) se trouvait sur une île, au centre d'un lac aujourd'hui disparu (seul un petit coin subsiste pour promener les touristes en barque).

Pour prendre un premier contact avec les ruines pré-colombiennes, il faut se rendre au site de Tehotihuacan situé à une cinquantaine de kilomètres au Nord-Est de la capitale. Le site est grandiose et manifestement destiné aux cérémonies religieuses. Une large allée bordée surtout de temples permet de se rendre de la pyramide du Soleil à celle de la Lune que leur taille classe au 3ème rang mondial.

On y trouve des représentations des deux animaux sacrés: le Jaguar et surtout le Serpent Quetzalcoatl.

 haut de page Haut de page

 

ACAPULCO  

 Petite exception dans cette découverte historique, un détour par Acapulco permet de découvrir la Côte Pacifique du Mexique.

Un diner au restaurant La Perla permet de voir les fameux plongeurs d'Acapulco. Le restaurant est construit en une sucession de terrasses le long de la falaise ce qui garantit une vue directe sur la sorte de calanque dans laquelle s'effectuent les plongeons.

 haut de page Haut de page

 

MONTE ALBAN Photos

 Ce site se trouve à une dizaine de kilomètres à l'Ouest d'Oaxaca dans une région située à une altitude de près de 1 500 mètres. Ce site n'est pas du aux Aztèques mais aux Zapotecs . La disposition des bâtiments comme les sculptures évoquent un lieu de danse.

haut de page  Haut de page

 

OAXACA Photos 

La ville d'Oaxaca a été développée sur le mode colonial espagnol que l'on retrouve dans les diffèrentes constructions et en particulier celui de la cathédrale. Une bonne partie de la population est cependant amérindienne.

haut de page Haut de page

 

VILLAHERMOSA 

  La ville de Villahermosa est située à l'entrée de péninsule du Yucatan. Elle ne contient pas de sites importants. Quelques grosses têtes arrondies, en pierre, rappellent le passage des Toltèques. Elles servent surtout d'ornements au parc municipal.

Par contre, Villahermosa est un point de départ pratique: on peut y louer un véhicule et se rendre ainsi à Palenque.

haut de page Haut de page

 

PALENQUE Photos 

 En s'approchant de Palenque, on pénètre dans les collines du Chiapas couvertes d'une végétation luxuriante. Le site, lui-même, est entouré par la jungle et seule la partie principale est facile d'accès (le reste qui représente plus de 1 500 hectares est retournée à la jungle.)

On trouve plusieurs temples dont les principaux sont situés au sommet de pyramides. L'une d'entre elles reprend la tradition pharaonique puisqu'elle sert de tombeau au roi maya Pacal le Grand qui vivait vers le VII° ou le VIII° siècle.

haut de page Haut de page

 

UXMAL Photos 

 Uxmal est aussi un site maya qui fut développé entre le IX° et le XI° siècle par une communauté ( les Puucs) qui s'était spécialisée dans le commerce.

On y trouve de nombreux bâtiments mais le plus célèbre est la Pyramide du Magicien dont le nom vient d'une légende qui prétend qu'elle fut construite en une nuit. Comme pour toutes les pyramides, un escalier permet d'atteindre le temple situé au sommet. La particularité de celui-ci est sa raideur et la faible profondeur de ses marches: peu de gens le redescendent face au vide mais plutôt tournés vers la pierre comme pour une échelle.

haut de page Haut de page

 

KABA Photos 

 Kaba est moins célèbre qu'Uxmal. C'est, en fait sa cité soeur et une route reliait les deux à l'époque Maya

haut de page Haut de page

 

 MERIDA Photo

  Mérida est la capitale du Yucatan. La ville est de style hispanique puisque fondée en 1542 par les Espagnols à l'emplacement d'une ancienne ville maya (Ichcaanziho). Là aussi, les pierres des anciens temples servirent aux nouvelles constructions.

Les Mayas n'étaient pourtant pas aussi sanguinaires que les Aztèques. Ils pratiquaient aussi les sacrifices humains mais sans la démesure de leurs voisins: les sacrifiés étaient en petit nombre et il s'agissait, la plupart du temps de volontaires car cette immolation était considérée comme un honneur.

On trouve quelques musées. Le plus pittoresque se trouve dans la mairie située sur le zocalo. Dans la galerie de peinture, un superbe et immense tableau représente le combat qui est censé avoir opposé l'armée des Mayas aux Conquistadors ! Même si vous parlez espagnol, n'essayez pas d'expliquer au guide que cette scène est complètement imaginaire puisque la civilisation maya s'était éteinte plus d'un siècle avant l'arrivée des premiers espagnols ! Il ne vous comprendra pas.

haut de page Haut de page

 

CHICH'EN ITZA Photos 

 Le site de Chich'en Itza est immense et varié car les constructions qui y ont été réalisées entre le IX° et le XIII° siècle sont l'oeuvre, pour certaines, des Puccs, pour d'autres des Toltecs.

On y trouve un observatoire qui permettait de suivre avec une précision, importante pour l'époque, le mouvement des astres et en particulier du soleil.

Ces connaissances ont été utilisées pour la construction de la principale pyramide qui a quatre faces qui étaient exactement orientées vers les quatre points cardinaux. La légère différence qui existe aujourd'hui permet de constater le lent basculement de la Terre depuis cette époque qui éloigne le pôle magnétique du pôle géographique.

Un mince couloir permet de pénétrer dans la pyramide et d'accèder à la pièce où se trouve la statue du jaguar. Son dos aplani rappelle le chacmol du temple des mille colonnes. Il servait certainement d'autel pour les sacrifices.

Un autre endroit rappelle ces sacrifices humains: il s'agit du cenote, une sorte de puits naturel insondable dans lequel étaient jetées les victimes.

On trouve également le terrain de pelote qui peut-être considéré comme l'ancêtre du basket: les joueurs disposaient d'une balle en caoutchouc brut. Sans utiliser les mains, ils devaient faire passer cette balle à travers un anneau en pierre fixé au mur en position verticale.

Ce jeu était une distraction mais aussi un évènement religieux puisque les vainqueurs étaient ensuite sacrifiés.

Certains mexicains prétendent que cette coutume qui consistait à n'immoler que les meilleurs pourrait être la cause du déclin des Mayas qui disparurent, en tant que société, vers le XIV° siècle.

haut de page Haut de page

CANCUN Photo

 La ville de Cancun qui a été rendu célèbre par la venue de chefs d'état lors de réunions internationales est surtout une station balnéaire dotée d'un aéroport international. C'est un bon point de départ pour visiter le Yucatan ou terminer une visite de la région archéologique du Mexique.

haut de page Haut de page


 

accueil Kourou Page d'accueil Kourou

accueil Perth Page d'accueil Perth

accueil Porec Page d'accueil Porec

accueil du site Page d'accueil du site

haut de page Haut de page

Répertoire Photos Répertoire photos

 


Votre avis m'intéresse !

zkojnet@zkojmat.net